Vos cadres en plein soleil : et si vos œuvres en souffraient ?

 

Cela ne vous est-il jamais arrivé de vous balader dans votre chez vous, heureux d’apercevoir ce magnifique soleil d’été éclairer tout votre espace intérieur ? Vous vous asseyez dans votre canapé et vous admirez votre aménagement. Vous êtes tout de même doué pour marier les couleurs… Et puis, soudainement, votre attention se porte sur votre magnifique pièce maîtresse, le cadre hérité de votre arrière arrière grand-mère Duchesse de Winderburgh ou cette œuvre d’Andy Warhol pour laquelle vous aviez craqué étant jeune et qui vous a amené à vous nourrir exclusivement de spaghettis durant l’année qui suivit… et là, une question vous vient à l’esprit : « si le soleil qui tape sur ce vitrage était-il en train d’abîmer ce bijou ? »

 

 

Des cadres en plein soleil : et si les œuvres en souffraient ? Vous vous en doutiez, si la réponse à cette question était : « non non, il n’y a aucun problème à exposer vos photos à une forte lumière, allez-y gaiement », nos chemins se seraient alors arrêtés ici.

 

La lumière, ce fléau !

 

Malheureusement, et cela va certainement en alarmer certains, j’ai le regret de vous annoncer que, oui effectivement, la lumière n’est vraiment pas l’amie de l’œuvre d’art ! « Pourquoi ? » Et bien à cause de nos ennemis, les rayons infrarouges et les ultraviolets ! Vous connaissez ? 

 

Présents dans la lumière naturelle, les rayons infrarouges vous permettent de vous sentir bien au chaud sur notre jolie planète et les ultraviolets vous apportent cette jolie couleur de peau dorée que vous adorez tant ! Et bien voilà, tout comme sur votre peau, les rayons du soleil produisent aussi une élévation de la température et un effet desséchant sur les matériaux organiques, comme le papier, ce qui a pour conséquence un vieillissement beaucoup plus rapide du sujet exposé. 

 

Vous me direz, « c’est bien joli tout ça, mais je fais quoi moi avec cette information ?  Je ne vais quand même pas tartiner mes photos d’après solaire !?! »

 

Non effectivement… *soupir*… 

 

Allez, comme je suis quelqu’un de sympa, je vais vous confier mes petites astuces pour que vous puissiez garder encore longtemps, très longtemps vos jolis tableaux.

 

Petites astuces :

 

Les dégâts causés par la lumière du soleil étant irréversibles, j’insisterai donc sur le fait qu’il est important de « prévenir » car la « guérison » est presque impossible (Rangez cet après solaire j’ai dit !).

 

Tout d’abord, évitez toujours d'exposer les objets aux rayons directs du soleil. La plupart du temps, les musées condamnent les fenêtres. Oui bon, vous me direz « ok pour les musées, mais moi, je ne me prénomme pas le Comte Dracula »… Réfléchissez astucieusement : les fenêtres du côté nord laissent entrer moins de lumière que celles orientées plein sud. Placez donc vos objets les plus fragiles aux endroits les moins exposés et les objets insensibles à la lumière, comme la pierre, la céramique ou le métal aux endroits les plus exposés. Et si malgré tout, vous ne voulez en faire qu’à votre tête et qu’il ne vous est pas pensable de mettre votre chef d’œuvre autre part que face à cette immense baie vitrée, pensez à installer des rideaux, des stores ou des filtres solaire opaques sur les vitres afin de réduire le niveau d'éclairement direct. Mais si toutefois vous désirez garder la lumière du jour, vous êtes vraiment têtu dites donc, pensez à utiliser du vitrage anti-UV comme verre d'encadrement et dans la fabrication de vos vitrines.

 

Envie de plus d’info’ ? D’autres astuces ? N’hésitez pas à commenter ! 

 

En tout cas, si cet article permet de sauver ne fût-ce que un seul cadre de photo de famille de la malédiction de la décoloration jaunissante, je serai comblé ! 

 

                     A bientôt !

                                               Arnaud

Écrire commentaire

Commentaires: 0

 

Le Cadre Nomade

Atelier d'encadrement 

- Le conseil dans votre univers - 

 

+32 472 27 29 94

 

info@lecadrenomade.be

www.lecadrenomade.be